Vie de la société | - Emirats Arabes Unis

La vie en filiale d'Abu Dhabi

Extrait du magazine DAZIBAO de 1996, dans lequel Rémi Koeger nous plonge dans sa vie quotidienne d’expatrié français depuis 8 mois à Abu Dhabi.  TOTAL ABK loue, avec l'arrivée de l'équipe «Gas Project», cinq étages sur huit d'un immeuble appartenant à la banque commerciale d'Abu Dhabi situé dans le centre-ville. Nos horaires officiels de travail sont 7H30 à 14H30 du samedi au jeudi (12H30). Ce rythme de travail diffère du «rythme parisien» mais on s'y habitue rapidement. Il n'y a pas de pause entre le midi et treize heures pour aller déjeuner au restaurant d'entreprise, il n'y en pas d'ailleurs. Les plus organisés d'entre nous apportent un petit en-cas, les autres peuvent acheter sandwiches, gâteaux et boisson aux vendeurs de la société de restauration rapide qui pas­sent quotidiennement dans nos bureaux. Cette organisation de travail, qui com­porte comme inconvénient le fait que le week-end ne dure qu'une seule journée, nous permet de profiter pleinement des fins d'après-midi les jours de semaine. Dans mon cas particulier, ceci me per­met de passer plus de temps avec mon jeune fils, ce que je ne pourrais pas faire à Paris je pense, et de le voir évoluer jour après jour. Pour notre confort, les bureaux sont heureusement climatisés ; il faut savoir que la température extérieure peut atteindre 50°C l'été. La tenue européenne «chemisette + pan­talon» est majoritairement portée par le personnel de TOTAL ABK. Nos col­lègues émiratis portent la tenue locale composée de la sishdasha (robe), du ghutra (le voile) et du agal (l'anneau). Il n'y a pas de problèmes d'insécu­rité à Abu Dhabi, ni dans les Émirats en général. L’atmosphère dans où en dehors des bureaux est donc plutôt calme et détendue. Le stress du transport n'existe pas à Abu Dhabi. Les grosses artères à six voies qui quadrillent la ville évitent la formation de bouchons. Personnellement je mets entre cinq et dix minutes en voiture pour rejoindre nos bureaux. Je viens en taxi tous les jours et je n’ai pas besoin d'attendre très longtemps avant d'en trouver un de libre, tellement ils sont nombreux. De plus ils sont très bon marché. La course coûte entre 2.50 et 5.0 dhirams (3.5 F et 7.0 F) pour se rendre n'importe où en ville.

La famille qui s'installe à Abu Dhabi ne reste pas seule très longtemps. L’accueil des nouveaux arrivants, et en particulier des femmes expatriées, est immédiat et se fait de diverses manières : par l'organisation de «coffre mornings», qui donnent l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes et par l'intermédiaire d'associations comme le club des femmes francophones qui organisent des sorties de découverte de la ville ou des cafés-rencontres entre autres…Grâce aux initiatives de chacune et de chacun, les angoisses possibles dues à l'expatriation dans un pays inconnu disparaissent rapidement. Pour nos enfants, les établissements scolaires sont égale­ment très nombreux et de toutes natio­nalités. Le lycée français «Louis Massignon» accueille les élèves de la maternelle à la terminale. Les horaires de cours ainsi que les vacances ne sont pas les mêmes qu'en France. Les supermarchés sont de taille moyenne et de nombreux petits commerces sont situés aux pieds des immeubles. On y trouve tout ce dont on a besoin, mais il est vrai que l'éventail de choix n'est pas très large. Le coût de la vie varie selon que l'on achète des produits locaux ou importés. On trouve des centres commerciaux un peu partout en ville, mais c'est à Dubai (150 km d'Abu Dhabi), que l'on trouve les plus grands (shopping mall). Enfin, il y a les inévitables «souks» où l'on réalise de bonnes affaires. Le souk iranien, près du port, propose beaucoup de produits plastiques très bon marché. Le souk du centre-ville renferme des dizaines «d'échoppes» vendant tout ce que l'on peut imaginer, matériel HI-FI, or, montres, etc. Le souk «alimen­taire», situé près du fort, vend poissons, légumes, et fruits ainsi que de la viande (principalement du mouton). <

Concernant les loisirs, les adeptes du bronzage et des sports nautiques seront ravis à Abu Dhabi, soleil et mer garantis toute l'année (ou presque). Voile, plongée sous-marine, surf,... tout peut être pratiqué ici. Nous sommes membres, comme beaucoup d'autres expatriés, d'un club de sport ayant piscine et plage privées. Des plages publiques sont accessibles en voiture ou en bateau. D’ailleurs, chaque année, TOTAL ABK engage diffé­rentes équipes dans la course de raft organisée par les compagnies pétrolières présentes à Abu Dhabi. L'équipe fémini­ne a d'ailleurs brillamment remporté la course Gasco 96 !  L'hiver est la période de la conquête du désert. C'est l'occasion pour les amateurs de s'adonner aux joies du camping sau­vage, de la conduite à travers dunes et de découvrir tous les paysages du désert des Emirats ou de l'Oman (dunes géantes, montagnes, ouadis...). Un rallye est orga­nisé tous les ans par TOTAL ABK. L'édition 96 devrait rassembler une cin­quantaine de véhicules. 

One Total, our values
Safety, Stand Together

Comments

To comment this testimonial, please connect or create an account.

Would you like to share your experience in connection with this testimonial ?

Complete this testimonial

You have helped shape the History of TOTAL ? Take part in our testimonial gallery !

Take part in the testimonial gallery