Vie de la société | - France

Visite guidée au Château de Mont

Envoyée par l'ANPE, j’ai été embauchée au Château de Mont en 1982 à la SNAP. A l'époque, ils recherchaient une femme de ménage, une personne polyvalente. Correspondant parfaitement au profil, me voilà à tout juste 18 ans, maître-nageuse, femme de ménage et serveuse au Château de Mont.

La piscine était réservée aux ingénieurs de la société tout comme les terrains de tennis. Au bout de quelques années, j'ai quitté le statut de femme de ménage pour devenir serveuse. Je préparais les cocktails organisés par le Château. Notre équipe a d’ailleurs eu l’occasion de servir François Mitterrand lors de sa visite aux Allées de Morlaas, à sa pause-café du matin et à midi. La discrétion était de mise ! 

Le Château de Mont était un hôtel-restaurant privé de très grande classe, un service où j’ai appris les bonnes manières grâce à Emile Aguer, le maitre d’hôtel ou à découvrir l’œnologie avec Michel Grigt. De nombreux grands patrons venaient nous rendre visite tels que Mr Ruthmann et Mr Bouillou, Mr Le Floch-Prigent, Mr Pecqueur, Mr Jaffré…

Les employés du Château de Mont avaient l’habitude de se déplacer régulièrement pour des cocktails pour la SNPA, puis SNEAP et enfin TEPF dans de très beaux endroits : au Palais Beaumont à Pau, aux Allées de Morlaas, au Zénith la veille de l’inauguration du Zénith de Johnny Halliday, à la Ferme de Lescloupé, à Lacq sur le site de l’usine…Bref, on ne s’ennuyait pas !

A quoi ressemblaient nos journées au Château ? Le service se déroulait le midi et le soir et une personne y dormait constamment. Nous travaillions la journée de 9h-15h puis nous revenions le soir vers 18h-19h et nous assurions le service jusqu’à 23h-00h. Pendant les cocktails nous commencions vers 8h30-9h et cela pouvait durer jusqu’à minuit, 1h du matin. On ne comptait pas nos heures !

Nous étions réellement une entreprise à part. Notre « patronne », Madame Beaumont nous donnait des ordres que nous exécutions et nous vivions entre nous. J’ai passé de bons moments avec mes collègues.

Je me souviens également d’un moment plutôt gênant. A cette époque, il y avait de nombreux gros contrats avec les filiales. Un jour, une personne est arrivée avec une djellaba, sans cravate. Pensant que c’était un employé et connaissant les règles de la maison (cravate obligatoire), je pars lui en chercher une. Mes collègues m’ont tout de suite arrêté car cette personne était en fait…une personne très importante qui venait des émirats arabes !

Au Château, nous avons vu défiler de nombreuses personnalités telles que François Mitterrand ou Marc Pajot le fameux navigateur... D’autres venaient régulièrement dormir au château comme Mr Ruthmann accompagné de son épouse. D’ailleurs, nous nous amusions à essayer ses chaussures et marcher comme les grandes dames. Pour moi c’étaient des gens très important.

Deux ans avant que le Château de Mont ferme, nos supérieurs nous avaient prévenus qu’il fallait que l’on commence à chercher ailleurs. Je suis allée sur le site de Lacq où j’ai travaillé dans plusieurs services. J’ai commencé par la cantine, puis la reprographie, au central dactylo, au service électrique et au service machine mécanique, puis au CE de Lacq.

En 2013, à la fermeture de Lacq, je suis arrivée à la médiathèque du CE de Pau. Je suis très reconnaissante envers TEPF, car cette entreprise m’a permis de me former et d’évoluer dans ma vie professionnelle.

Quelques année plus tard en 2017, j’ai été très déçue en apprenant que le Château ai été brulé. Pour moi, cet endroit représente de jolis souvenirs notamment car j’y ai fait les photos de mon mariage. J’ai été catastrophée en constatant les dégâts.

Nous avons passé de très bons moments au Château. J’y ai beaucoup appris humainement notamment grâce à l’entraide et au travail en équipe, cela forge le caractère ! J’ai eu a aussi l’occasion de voir et de servir de belles choses (plats, matériel, décoration…) et faire partie d’un monde que je n’aurais peut-être jamais connu autrement. Par la suite, je me suis battue pour construire ma carrière. J’ai réalisé qu’étant capable d’exercer ce métier pendant 10 ans, je ne pouvais que progresser.

One Total, our values
Performance-Minded, Stand Together

Comments

To comment this testimonial, please connect or create an account.

Would you like to share your experience in connection with this testimonial ?

Complete this testimonial

You have helped shape the History of TOTAL ? Take part in our testimonial gallery !

Take part in the testimonial gallery