Angola - CLOV

Juin 2014. CLOV, le quatrième développement en eaux profondes du bloc 17 entre en production. La dénomination choisie pour ce champ, CLOV, est en fait le sigle composé des noms des quatre réservoirs qui le constituent : Cravo, Lírio, Orquídea et Violeta. La mise en production de CLOV permet à Total E&P Angola de maintenir sa place de premier producteur en Angola avec une moyenne de 700 000 barils/jour.

Comme ceux de Pazflor, les réservoirs de CLOV contiennent des huiles aux caractéristiques différentes, datant elles aussi soit de l’oligocène, soit du miocène, exigeant là encore l’utilisation d’un système de pompes multiphasiques sous-marines permettant une meilleure récupération de l’huile. Avec des réserves estimées à 505 millions de barils sur vingt ans, CLOV représente un enjeu majeur de pérennité de la production sur le bloc 17.

 

CLOV

 

Tout comme Girassol, Dália et Pazflor, CLOV a nécessité la mise en œuvre d’un nouveau FPSO qui a permis lui aussi l’introduction d’innovations. Sa construction et celle de ses équipements embarqués ont permis de porter le HSE à un niveau encore inégalé, avec 16 millions d'heures sans accident réalisées sur le chantier naval de DSME à OKPO et sur celui de Paenal à Porto Amboim. Il en va de même pour le contenu local, porté à 20 % de la valeur totale des contrats : c’est ainsi que 64 000 tonnes d’assemblage, dont 40 000 tonnes de fabrication ont été réalisées en Angola, représentant plus de 10 millions d’heures de travail. CLOV confirme donc la vision à long terme de Total E&P Angola. Au plan de l’exploitation, CLOV représente également une première, puisque la totalité du gaz associé à la production sera exportée vers l'usine de liquéfaction Angola LNG, située à Soyo.

 

CLOV
La capacité de production d’Angoflex a plus que doublé, avec notamment la construction de deux nouveaux carrousels pour la fabrication des 80 km d'ombilicaux.

 

CLOV : les données clés

  • Situation : 140 km au large des côtes angolaises, au nord-ouest de Luanda.
  • Types d'huiles :
    • Huile oligocène : 3/4 de la production.
    • Huile miocène : 1/4 de la production.
  • Superficie : 381 km2.
  • Profondeur d'eau allant de 1 100 à 1 400 mètres.
  • Reserves prouvées : 505 millions de barils sur 20 ans.
  • Installations de surface :
    • Un FPSO : unité de production, de stockage et de déchargement
    • Une bouée de déchargementsituée à 1,8 km du FPSO.
  • Installations sous-marines :
    • 34 puits dont 19 producteurs d'huile et 15 injecteurs d'eau.
    • 8 manifolds
    • 1 système de pompe multiphasiques
    • 1 réseau de conduites sous-marines :
      • 38 km de ligne de production
      • 57 km de lignes d'injection d'eau 
      • 32 km de lignes d'exportation de gaz
      • 84 km d'ombilicaux

 

La chronologie du projet

  • Juillet 2010 : lancement de la phase d’exécution avec l’attribution des principaux contrats
  • Juin 2011 : début de la fabrication d'éléments du FPSO sur le chantier de Paenal (Angola)
  • Juillet 2011 : début de la construction de la coque du FPSO sur le chantier DS ME d’Okpo (Corée du Sud)
  • Août 2012 : début de la campagne de forage
  • Novembre 2012 : début de la campagne principale d'installation en mer
  • Août 2013 : départ du FPSO de Corée vers le chantier de Paenal
  • Novembre 2013 : arrivée du FPSO sur le chantier de Paenal
  • Juin 2014 : mise en production
  • 3ème trimestre 2016 : fin de la campagne de forage

Lancement du projet CLOV

Lancement du projet CLOV en 2010

De gauche à droite : Jacques Marraud des Grottes, directeur Afrique du groupe Total, Yves-Louis Darricarrère, directeur général exploration-production, Geneviève Mouillerat, directrice du projet CLOV, Sebastião Gaspar Martins, administrateur de Sonangol, et Philippe Chalon, directeur général de Total E&P Angola.

 

CLOV : le nouveau FPSO

  • Longueur : 305 m
  • Largeur : 61 m
  • Poids : 120 000 t
  • Capacité de production : 160 000 barils/jour
  • Capacité d’injection d’eau : 319 000 barils/jour
  • Capacité de stockage : 1,78 million de barils
  • Capacité de compression de gaz : 6,5 millions de m3/jour
  • Effectif maximum à bord : 240 personnes

Les normes relatives au HSE et à l’environnent se faisant de plus en plus strictes, Total a réfléchi à des moyens novateurs de maintenir la viabilité économique de ses projets et de ses opérations tout en garantissant un haut niveau de sécurité et de respect de l’environnement. Et si CLOV n’est pas le plus grand des 4 FPSO en exploitation sur le bloc 17, il n’en est pas moins remarquable par les innovations technologiques qu’il embarque, notamment des unités compactes de traitement de l’eau de mer utilisant deux technologies (l’ultrafiltration et la désoxygénation) offrant un faible encombrement et un gain de poids par rapport aux tours de désoxydation conventionnelles, un procédé de séparation huile-eau situé dans la coque afin de réduire le poids des modules situés sur le pont supérieur, sans oublier un concept “tout électrique” d’actionnement du train de compression qui contribue à la réduction des émissions dans l’environnement.

 

CLOV

 

Paenal, symbole du développement des chantiers navals angolais

Situé à 250 km au sud de Luanda, le chantier naval de Porto Amboim Estaleiros Navais (Paenal) est un des fleurons du contenu local de CLOV, puisque c’est là que les travaux d’agrandissement ont été les plus impressionnants : un quai passant de 80 m à plus de 400 m, une grue rotative (la plus puissante d’Afrique) d’une capacité de levage de 2 500 t pour permettre la première installation sur le FPSO de modules fabriqués localement, des ateliers de fabrication dotés de ponts-roulants, des hangars, des bureaux, un restaurant d’entreprise et même une clinique ont été installés, donnant à Paenal une capacité de deux millions d’heures de travail par an. Mais d’autres chantiers, dont ceux de Lobito, ont aussi largement contribué à la réalisation des objectifs ambitieux du projet. Sur le chantier de Sonamet, par exemple, ont été fabriqués 60 % de l’ensemble constitué des lignes de production et d’injection d’eau, des tours risers, et de la bouée. Pour le système de production sous-marin, sept des huit manifolds ont été construits par Sonamet. À Luanda, une large partie des arbres de Noël a été assemblée et testée sur la base de Sonils. Ces réussites démontrent la capacité du tissu industriel angolais à fabriquer des équipements dans le respect des standards élevés de qualité et de sécurité de Total.

CLOV
Afin de répondre aux besoins de CLOV, le chantier naval de Paenal s’est considérablement développé : allongement du quai pour accueillir un FPSO de 305 mètres, installation d’ateliers et construction d’une grue de forte capacité pour permettre la première installation, sur un FPSO, d’un module fabriqué localement.