Algérie

DZ
1935
La CFP acquiert 50% de la Société algérienne des pétroles Mory
1946
Création de la SN Répal
1956
Découverte des gisements géants d’Hassi Messaoud et Hassi r’Mel
1957
Création de la CFP-Algérie
1965
Nationalisation de la CFP-Algérie
1971
Nationalisation du pétrole à 51%

Dans les sables sahariens commence l’aventure du groupe Total en Algérie. Une histoire à l’allure d’une épopée qui signe la naissance de l’industrie française d’Exploration-Production.

 

1935 - 1962

  • 1935, la CFP devient actionnaire de la SAPM (Société Algérienne des Pétroles Mory), dont elle prend 50%, qui apporte un débouché international dans le soutage maritime à Alger

Station de mazout Mory & Cie. DR TOTAL
Station de mazout Mory & Cie. DR TOTAL *
  • 1946, Création de la SN REPAL (Société Nationale de Recherches et d’Exploitation des Pétroles en Algérie). Le BRP en détient 50% et le reste est entre les mains du gouvernement général d’Algérie. Son président est Roger Goetze.

Exploration au Sahara entre la CFP et la SN Repal
Exploration au Sahara entre la CFP et la SN Repal. © Willy Bruderer - TOTAL *
  • 1949, La SN REPAL et la CFP demandent une autorisation de prospecter dans le nord du Sahara

  • 1952, La CFP et la SN REPAL se voient attribuer vingt-quatre permis dans le Sahara

  • 1953, Constitution de la CFP-Algérie, filiale de la CFP (Total). Création de la CREPS, dans laquelle des sociétés publiques françaises (Régie autonome des pétroles et Bureau de recherches de pétrole) ont 65% et Shell 35%

Carte des permis de la CFP et de la SN Repal en Algérie
Carte des permis de la CFP et de la SN Repal en Algérie. DR TOTAL *
  • 1956, Découverte des gisements d’Edjeleh par la CREPS, d’Hassi Messaoud et Hassi r’Mel par la SN Repal associée à la CFP-A

Hassi Messaoud : visite du général de Gaulle
Hassi Messaoud : visite du général de Gaulle. DR TOTAL *
  • 1958, Première évacuation de brut de Messaoud, transporté à Philippeville par un petit tuyau (le Baby pipe) et chargé sur un navire de la Navale des pétroles pour être traité à la raffinerie de Provence (La Mède). Construction de l’oléoduc Hassi Messaoud – Bougie

Pose du pipeline entre Hassi Messaoud et Bougie
Pose du pipeline entre Hassi Messaoud et Bougie. © Dimitri Dimka pour Villa Melia - Total *
  • 1959, Organisation de la valorisation du gaz d’Hassi r’Mel : création de la COMES et de la SEGANS par les sociétés françaises

Hassi R'Mel, vue générale de la sonde bi-poutre Gulliver Mast
Hassi R'Mel, vue générale de la sonde bi-poutre Gulliver Mast. DR TOTAL *

Inauguration de la ligne Haoud el Hamra – Bougie

 

Inauguration du pipeline entre Hassi Messaoud et Bougie
Inauguration du pipeline entre Hassi Messaoud et Bougie. © Dimka Dimitri - Total  *

Création de la SRA (Société de la raffinerie d’Alger) avec pour actionnaires la CFP (20%), la CFR (12%), la Repal (10%), Shell et sa filiale Beryl (24%), BP (10,3%) et Mobil (6%)

 

  • 1960, La CREPS met en production Zarzaïtine et Edjeleh

  • 1962, Début de la construction d’une usine de méthane liquide à Arzew (CAMEL). 
    18 mars, accords d’Évian, approuvés le 8 avril par referendum

1963 - 1986

  • 1963, Mise en service de la raffinerie d’Alger
     

Inauguration by Bachir Boumaza of the Algiers Refinery
Inauguration par Bachir Boumaza (ministre algérien de l'Economie Nationale) de la raffinerie d'Alger. © photographie "LE PEUPLE" - Total *

Mise en service de l’usine de liquéfaction du gaz d’Hassi r’Mel à Arzew, réalisée par la CAMEL, société constituée par la Repal (17%), le BRP (10%), la CFP-A (11%), Air liquide (6%) et des sociétés financières françaises, la Conch (société regroupant Shell Canada et Continental O&G, qui disposait de brevets de liquéfaction de gaz et de transport) à 50%. L’État algérien prend 20% de la CAMEL.

Gas-to-liquids plants
Usine de liquéfaction de gaz de Camel à Arzew. DR TOTAL *

Création de la Sonatrach (décembre)

  • 1965,  29 juillet, accord pétrolier franco-algérien
    Création de l’ASCOOP par la France et l’Algérie : elle apporte aux Algériens une aide dans la prospection et l’exploitation des hydrocarbures de leur pays
    Création de la Sopefal (Société pétrolière française en Algérie), filiale de l’ERAP (100%). Elle entre dans l’ASCOOP et lui apporte les intérêts miniers des sociétés de l’ERAP qu’elle regroupe.

  • 1966, 4 mai, création de la Sofrepal (société française pour la recherche et l’exploitation du pétrole en Algérie) entre l’Erap, Cofirep, Génarep, Finarep, Repfrance, société chargée de gérer les biens de la REPAL dans la suite de l’accord pétrolier franco-algérien.
     Conformément à l’accord pétrolier franco-algérien, la CFP-A fait apport de ses permis d’exploration à la Sopefal.

  • 1967, Création de la Somalgaz, avec pour actionnaires la Sonatrach (50%), CFP et l’ERAP (50%) pour la commercialisation du gaz algérien. Cette création permet le lancement de la construction d’une usine de liquéfaction à La Skikda.
    16 juin, accord franco-algérien sur la commercialisation du gaz, la France s’engageant à acheter 3,5 Gm3 par an pendant quinze ans.

  • 1968, Mise en production d’Haoud Berkaoui (huile), qui produira dès cette année-là 1 MT/an, dont 1/3 pour CFP-A.

 

Oil Field of Haoud Berkaoui
Champ de pétrole d'Haoud Berkaoui. © Dimka Dimitri - Total *

L’Algérie reprend la main sur la Camel, dont le siège devra quitter Paris pour Alger et dont le président ne sera plus français dorénavant

  • 1971, Très gros changements dans les sociétés Elf et Total à la suite des nationalisations algériennes (24 février, 100% pour le gaz, 51% pour le pétrole) . La nationalisation de la majorité des intérêts pétroliers français amène Elf/Erap à se retirer du pays, tandis que la CFP demeure.
    Elf Algérie, filiale à 100% de l’Erap, s’occupera désormais des activités du Groupe en Algérie.
    Total Algérie, société de droit algérien, filiale à 100% de la CFP A, détient désormais les intérêts du Groupe au Sahara, savoir 49% d’ALREP et 31,1% de Berkaoui – Ben Khala. ALREP est une société de droit algérien qui a été substituée à la CFP-A. CFP-A n’a plus d’intérêts dans Hassi r’Mel et a cédé ses intérêts (8,80%) dans la CAMEL (Compagnie algérienne du méthane liquide), qui gère Arzew.
    Des accords de coproduction sont conclus avec la Sonatrach en décembre : CFP et ElfErap conserveront un droit d’enlèvement annuel de 5 MT contre 16 en 1970.

  • 1973, Total Algérie signe avec la Sonatrach un nouvel accord sur plusieurs blocs dans la région d’Ouargla. Découverte d’Ouan Dimeta

  • 1975, Total Algérie met en production le champ de Mereksen (1,5 MT/an)

  • 1976, Total reçoit trois mandats d’exploitation sur les champs de Mereksen, Stah et Hassi-Messaoud

  • 1980, Total obtient quatre nouveaux permis en Algérie.
    Elf et Sonatrach signent un accord pour l’exploration (Talemzane)

  • 1981, Nouveau forage positif sur Ouan Dimeta

  • 1983, Découverte de Sif Fatima

  • 1984, Découverte d’huile à Bir Berkine, confirmée en 1986

  • 1986, En fin de droits, Total rend ses permis en Algérie

1987 - 1999

  • 1990, Dans le cadre d’un large accord avec la Sonatrach, Total entre sur deux PSC.

    Maersk s’engage dans l’amont algérien, obtenant une participation dans plusieurs permis onshore, dans le bassin de Berkine

  • 1991, Total signe un accord de coopération technique avec la Sonatrach en Algérie : le Groupe aidera à l’exploitation du gisement d’Hamra en contrepartie de droits à une production de GPL et de condensats équivalant à 15 MT

  • 1995, Début de production à Hamra

Manifolds of Hamra field
Manifolds sur le champ d'Hamra . ©Marco Dufour - TOTAL *
  • 1996, Total signe un PSC pour le développement de Tin Fouye Tabankort

  • 1999, Mise en production de Tin Fouyé Tabankort

Depuis 2000

  • 2002, Entrée sur le permis Timimoun

  • 2004, Découverte de gaz naturel dans le permis de Timimoun

Sight of a gas field of Timimoun
Sight of a gas field of Timimoun. © Razimbaud A. - TOTAL *
  • 2007, Total et Sonatrach s’associent pour construire un vaste complexe pétrochimique à Arzew

  • 2009, Total remporte l’appel d’offres pour le développement d’Ahnet

  • 2014, Total rend le permis d’Ahnet

  • 2018, Démarrage de la production du champ gazier de Timimoun

 

Cette photo est tirée du fonds des Archives Historiques de Total