France

FR
1924
Création de la Compagnie Française des Pétroles (CFP)
1932
La raffinerie de Dunkerque entre en service
1933
A Gonfreville l'Orcher, en Normandie, la première raffinerie de la CFP entre en production
1935
La Raffinerie de La Mède, en Provence entre en production
1939
Peu après la découverte du gisement de gaz de Saint-Marcet, la Régie autonome des pétroles (RAP) est formée
1951
La Société nationale des pétroles d'Aquitaine (SNPA) découvre le gisement de gaz de Lacq
1954
La marque Total est lancée
1967
L'ERAP et la SNPA fusionnent et créent la Société nationale Elf Aquitaine (SNEA)
1999
Fusion de Total, Fina et ELF
2003
TotalFinaElf prend le nom de Total et dévoile sa nouvelle identité visuelle
2017
Acquisition de Maersk Oil & Gas A/S
2018
Acquisition des activités GNL d’Engie

Tout commence par une lettre, celle que le président du Conseil Raymond Poincaré adresse le 20 septembre 1923 à l’industriel Ernest Mercier. À ce dernier, l’homme d’État confie une mission importante : créer un « outil capable de réaliser une politique nationale de pétrole ». Six mois plus tard, la Compagnie française des pétroles voit le jour. Elle est l’aboutissement d’intenses tractations diplomatiques commencées à la fin de la Première Guerre mondiale.

 

1924 - 1938

Années 30, l'entrée dans le raffinage

Pour les compagnies pétrolières, aller vers l’aval est une nécessité. À la CFP, on l’a bien compris. Dans l’affaire, la société va faire preuve d’un étonnant esprit pionnier. Elle part en effet de rien ! Alors que ses concurrents anglo-saxons ont déjà leurs réseaux de raffineries et des gammes de produits très développées, elle n’est active qu’en amont. Si elle veut se déployer sur toute la chaîne industrielle, il lui faut agréger des expertises nouvelles.

Carte des permis de recherche
Carte des permis de recherche demandés en France

 

  • 30 avril 1929, fondation de la Compagnie française de raffinage (CFR)

  • 1931, la CFP crée la Compagnie navale des pétroles (CNP)

  • 1932, la raffinerie de Dunkerque entre en service. Les produits sont distribués sous la marque Purfina.

  • 1933, mise en production de la raffinerie de Gonfreville en Normandie, avec une capacité de 900 000 tonnes de pétrole brut par an

  • 1935, mise en service de la raffinerie de Provence à la Mède d’une capacité de 500 000 tonnes.

1939 - 1945

Compagnies en guerre

Le 1er septembre 1939, deux mois à peine après la découverte de gaz à Saint-Marcet, l’armée allemande envahit la Pologne. La Seconde Guerre mondiale commence.

  • 14 juillet 1939, découverte du gisement de gaz de Saint-Marcet à une profondeur de 1 600 mètres. Les réserves sont de 7 milliards de mètres cubes. C’est la première découverte d’hydrocarbures en France. Quand la guerre éclate, une quinzaine de forages ont été réalisés; création de la Régie Autonome des Pétroles (RAP), ancêtre du groupe Elf.
  • 12 octobre 1939, lÉmile Miguet, premier pétrolier de la Compagnie navale des pétroles est coulé par les Allemands deux ans seulement après son inauguration.
  • 1941, création de la Société nationale des pétroles d’Aquitaine (SNPA).

  • 1945, création du Bureau de recherches de pétroles (BRP).

1946 - 1970

Les nouvelles frontières de l'aval

Le développement phénoménal du parc automobile dans le monde durant les Trente Glorieuses va être l’un des plus puissants facteurs de développement de l’industrie pétrolière et des progrès apportés à l’industrie du raffinage.

  • 1951, découverte du gisement de gaz de Lacq par la SNPA.
  • 1954, création par la CFR de la Compagnie française de distribution, lancement de la marque TOTAL.
  • Avril 1957, la SNPA met en service sur le site de Lacq une usine de traitement du gaz d’une capacité d’un million de mètres cubes par jour.
  • 1960, construction du vapocraqueur de Gonfreville pour faire face à la demande croissante en matières plastiques.
  • 1965, acquisition par TOTAL de Desmarais Frères, un important acteur sur le marché de la distribution avec la marque AZUR.
  • 1966, création de l’Entreprise de recherches et d’activités pétrolières (ERAP), née de la fusion entre le BRP et la RAP.
  • 1967, lancement de la marque ELF avec la campagne « Les ronds rouges arrivent ».
  • 1970, prise du contrôle d’Antar par Elf.

1971 - 1990

Le temps des remises en cause

Au début des années 1970, une série d’événements politiques et de changements structurels plongent l’industrie pétrolière mondiale dans une crise profonde. Au sein des compagnies, plus personne n’en doute : une ère nouvelle commence.

  • 1976, création de la Société nationale Elf Aquitaine (SNEA), fusion de l’ERAP et de la SNPA.
  • 1980, création de Chloé Chimie, association d’Elf Aquitaine, CFP et Rhône Poulenc.
  • 1982, réalisation par la CFP du premier forage en eaux profondes en mer Méditerranée.
  • 1983, naissance de la société Atochem, filiale de la SNEA, par la fusion d’ATO Chimie, de Chloé Chimie et d’une partie de Péchiney Ugine Kuhlmann.
  • Ouverture de la première station automatique en France
  • 1985, changement de dénomination de la CFP en Total-CFP, puis TOTAL en 1991
  • 1989, le groupe Elf Aquitaine inaugure à Pau, non loin de son berceau historique de Lacq, le Centre scientifique et technique Jean-Féger (CSTJF) nommé ainsi en hommage à l’ancien directeur général adjoint de la Société nationale des pétroles d’Aquitaine.
  • 1990, Total déménage son siège social d’Auteuil à la Défense, à la tour Michelet, située 24 cours Michelet.

1991 - 1999

Le temps du marché

L’élan retrouvé se double de profonds changements internes pour Elf et Total. Emmenées à partir des années 1990 par des hommes nouveaux, elles transforment leur organisation, modernisent leur culture et s’ouvrent aux marchés financiers.

  • 1990, Total déménage son siège social d’Auteuil à la Défense, à la tour Michelet, située 24 cours Michelet.

  • 1991, introduction d’Elf Aquitaine et de Total à la bourse de New-York.

  • 1994, cession par l’État français de sa participation majoritaire dans le capital d’Elf Aquitaine.

  • 1996, cession par l’État français de sa part résiduelle dans le capital d’Elf Aquitaine

 

2000 - 2019

Un nouveau Groupe

  • 2000, après l’incorporation de Fina en 1999, acquisition par TOTAL d’Elf Aquitaine. Le nouveau Groupe créé est TotalFinaElf, 4e major pétrolière mondiale.

  • 2003, TotalFinaElf prend le nom de TOTAL.

  • 2006, spin-off d’Arkema

  • 2011, investissement dans le secteur de l’énergie solaire avec l’acquisition de 60% de la société américaine SunPower.

  • 2016, acquisition de Saft Groupe, fabricant de batteries et de la société belge Lampiris, fournisseur d’électricité verte et de gaz naturel.

  • 2017, acquisition de Maersk Oil & Gas A/S

  • 2018, Acquisition des activités GNL d’Engie ; acquisition de Direct Energie, producteur et distributeur d’électricité.