Indonésie

1964

Entrée de la CFP dans l'amont indonésien

1976

la CFP est le deuxième producteur dans ce pays

1980 et 1989

Petrofina aussi s’intéresse à l’Indonésie

1988

Pertamina confie à Total le rôle d’assistant technique et commercial pour les nouveaux contrats d’exportation de gaz

Le Groupe s’intéresse à l’Indonésie dans le courant des années soixante et précisément pour l’amont.


 

Depuis 1964

  • 1964, La CFP entre dans l’amont indonésien par un contrat signé qui porte sur la région de Djambi, au sud de Sumatra.
  • 1969, Total prend 50% d’un vaste permis partiellement offshore dans le détroit de la Mahakam au nord-est de Kalimantan (Bornéo). À cette période, l’amont indonésien s’anime ; Caltex a déjà découvert des gisements à Minas, Duri, …
Mission géophysique au nord de Sumatra, 1969, Max F Watung
Mission géophysique au nord de Sumatra, 1969, Max F Watung

 

  • 1971, Total Indonésie cède 30% de ses permis Djambi et Tebo-Taluk à Sun Oil pour exploitation.
  • 1972, la CFP et son associé JAPEX trouvent le champ de Bekapai. Au sud-est de Kalimantan, la SNPA prend 25% d’un permis opéré par Ashland (Sekal), dont elle deviendra opérateur, où les travaux ne donneront rien.
  • 1973, 15 janvier, création d’Elf Indonésie.
  • 1974, le champ d’Handil est découvert.
Vue aérienne des installations d’Handil, 1974, DR - Total
Vue aérienne des installations d’Handil, 1974, DR - Total
  • 1975, les deux gisements d’Handil et de Bekapai sont mis en production et le pétrole vendu à Mitsubishi pour commencer. Campagne d’exploration sur un nouveau permis en Irian Jaya pour Total.
Vue d'une plateforme sur le champ de Bekapaï, 1980, Philippe Charliat
Vue d'une plateforme sur le champ de Bekapaï, 1980, Philippe Charliat

 

  • 1973 à 1982, la SNPA entre sur un permis offshore en Irian Jaya, opéré par Agip, dont elle prend 15% ; mais cela ne donne rien non plus. Elle en reprendra encore en 1977 et 1978, puis en 1982 dans le golfe de Kalimantan (Upper Kutei).
  • 1977, mise en service du premier train de liquéfaction de l’usine de Bontang, alimenté par le gisement de Badak.
Mise en production de l'unité de Bontang : vue aérienne des installations, 1977, DR - Total
Mise en production de l'unité de Bontang : vue aérienne des installations, 1977, DR - Total
  • 1980, Petrofina prend un intérêt dans une concession offshore dans le bassin de Sarawak. Total découvre les champs de Nord Tambora et Bunyu.
  • 1981, installation des équipements permettant l’exploitation des gaz associés des gisements de Bekapai et Handil.
  • 1983, Elf obtient le permis d’East Melawi. La production de GNL de Total est passée de 214 à 252 000 tonnes grâce au démarrage de deux trains de liquéfaction à Bontang. Total y apporte la production de gaz associés de Handil et Bekapai et par les productions des gisements de Nilam et de Badak dans lesquels il a une participation.
  • 1986, Total trouve des indices sérieux d’huile sur l’arc externe du delta de la Mahakam par le puits Sisi-1.
  • 1987, Total lance un premier développement des gisements de Tambora et de Tunu.
Mise en production du gisement gazier de Tambora : installations, 1989, DR - TOTAL
Mise en production du gisement gazier de Tambora : installations, 1989, DR - TOTAL
  • 1988, la SNPA sort des permis Ritan et Maruwai, mais reprend un permis au sud de Sumatra, avant de céder tous ses permis en 1992. Total abandonne les permis de Natuna et de Sepasu et entre sur le permis de Tengah à hauteur de 25%. Pertamina choisit de confier à Total le rôle d’assistant technique et commercial pour les nouveaux contrats d’exportation de gaz. Le Groupe propose également un projet de récupération de GPL dans les gaz entrant dans l’usine de Bontang, projet qui a été lancé fin 1986.
  • 1989, Petrofina obtient 40% dans une concession au sud-est de Sumatra. Total entre sur le bloc de Lahat. Mise en service du cinquième train de liquéfaction de l’usine de Bontang.
  • 1990-1996, Total découvre le gisement de Semanlu puis Peciko en 1991, puis Stupa en 1996…
Démarrage de la production de gaz à Peciko, 1999, DR - Total
Démarrage de la production de gaz à Peciko, 1999, DR - Total

 

  • 1992, mise en service d’un pilote de production sur le champ de Tunu.
  • 1995, Total acquiert 30% d’intérêt sur le permis de Jambi B.
  • 1996, découverte de gaz et de condensats à Stupa et découverte de Bungkal sur le permis Jambi B.
  • 1997, Total prend quatre nouveaux permis, dans l’est Kalimantan et en mer de Timor. Découvertes de gaz à Jambi B (Rayun et Bungin).
  • 1998, Total cède ses intérêts sur le champ de Tuban.
  • 2001, Total obtient le bloc de Donggala en offshore profond, situé à 75 km des installations de production du gisement de Tunu.
  • 2006, une découverte de gaz, Tunu Great South-1, est faite entre les champs de Tunu et de Peciko sur le permis de la Mahakam.
  • 2007, deux nouvelles découvertes de gaz sont réalisées dans le sud du permis de la Mahakam (50%, opérateur), situé dans l’offshore de la zone Kalimantan Est.
  • 2008-2009, sur le champ de Peciko, après le démarrage d’une nouvelle plate-forme (phase 5) fin 2008, une nouvelle phase de forage de puits (phase 7) débute en 2009. Peciko produit 737 Mpc/j de gaz en 2009. La découverte d’huile réalisée en 2008 permet de lancer une étude de développement sur le puits d’exploration East Bekapai. Le développement de South Mahakam avec les découvertes de Stupa, West Stupa et East Mandu est lancé début 2008 en vue d’un démarrage de la production en 2012. Le bloc d’exploration Southeast Mahakam (50%, opérateur), situé dans le delta de la Mahakam, fait l’objet d’une campagne d’acquisition sismique en 2008. Sur le champ de Sisi-Nubi, mis en production en novembre 2007, les forages se poursuivent et la production de gaz a atteint 396 Mpc/j en 2009. Le gaz de Sisi-Nubi est produit au travers des installations de traitement de Tunu.
Rig Soehanah opérant sur plateforme SWPS sur Sisi field, vu de la mer, 2014, Thierry Gonzalez
Rig Soehanah opérant sur plateforme SWPS sur Sisi field, vu de la mer, 2014, Thierry Gonzalez
  • Enfin, le Groupe signe en février 2009, aux côtés de son partenaire Inpex et de la société nationale Pertamina, un protocole d’accord avec un consortium d’acheteurs japonais de GNL, prévoyant les principales modalités de l’extension des contrats de ventes de GNL de 1973 et 1981. Aux termes de cet accord, l’usine de liquéfaction de Bontang devrait livrer 25 Mt de GNL au Japon entre 2011 et 2020. Le gaz proviendra du permis de la Mahakam.
  • 2011, plusieurs prises de participation à travers le pays : sur le bloc de CBM (Coal Bed Methane) de 1500 km2 de Kutai Timur, dans la province de Kalimantan Est, à hauteur de 50 % ; 100 % dans le bloc d’exploration South West Bird’s Head. Un bloc de 7 200 km2, en terre et en mer, en Papouasie occidentale ; sur les blocs d’offshore profond de Sageri (50 %), South Sageri (45 %) et de Sadang (30 %) ; dans le bloc de South Mandar situé dans le sud du détroit de Makassar.
  • 2012, TOTAL acquiert en octobre une participation de 100% dans le bloc d’exploration Bengkulu I – Mentawai, situé dans le bassin offshore de Bengkulu au Sud-Ouest de Sumatra. Le Groupe prend en octobre une participation de 100% dans le bloc d’exploration Telen, situé dans le bassin offshore de Kutai dans la province de Kalimantan Est. Les travaux préparatoires du puits d’exploration Anggrek Hitam 1 débutent fin 2012.
  • 2015, le Groupe cède ses participations dans les deux blocs de coal bed methane (CBM) situés dans la province de Kalimantan Est, Kutai II (18,4%) et Kutai Timur (50%).
  • 2017, le permis de la Mahakam expire fin décembre. Le gouvernement indonésien prend la décision d’attribuer 100 % des intérêts à Pertamina (opérateur) à compter du 1er janvier. Le Groupe livre l’essentiel de sa production de gaz naturel à l’usine de liquéfaction de Bontang. Ces volumes de gaz représentent 80% de l’approvisionnement de cette usine.