Japon

1957

Création d’une représentation japonaise de la CFP

La Compagnie Française des Pétroles (CFP) décida d’ouvrir une représentation japonaise au milieu des années 50. Cette décision suivait un examen de l’évolution japonaise et de son démarrage rapide après la guerre du Pacifique. Avec son développement industriel accéléré, sans concurrence régionale et avec l’aide américaine, dénué de ressources propres, l’approvisionnement du pays en ressources à long terme était devenu une idée fixe. L’attention des autorités japonaises se fixa évidemment d’abord sur le Moyen-Orient puisque s’y trouvent les plus grandes réserves d’hydrocarbures liquides, et sur les principaux acteurs (en particulier les sociétés pétrolières et les sociétés nationales).

 

1956 - 1973

  • 1956, la CFP obtient un premier contrat de vente de brut au Japon à hauteur de 300 000 tonnes.

  • 1963, la CFP signe un contrat de vente de brut avec un raffineur japonais pour 2,3 MT/an. En 1968 ce tonnage atteindra 8 millions.

  • 1964, la CFP passe un accord de vente de brut à la Nippon Mining et va aider cette compagnie japonaise à agrandir sa raffinerie de Mizushima.

  • 1972, Total signe un protocole de vente à partir de 1976 et sur vingt ans de 3 MT de GNL au Japon, en provenance d’ADMA.

  • 1973, les Japonais, regroupés dans un consortium appelé Overseas Petroleum Corp, prennent une participation dans ADMA.

1974 - 1989

  • 1983, Sanofi constitue deux joint-ventures au Japon avec les laboratoires pharmaceutiques Meijisei-ka Kaisha et Taisho Pharmaceutical.

 

Sanofi laboratories of bio industry in Tokyo
Laboratoires Sanofi de bio industrie à Tokyo. DR TOTAL

 

  • 1986,  Atochem et Toray signent un accord pour l’élargissement de la collaboration au Japon dans le domaine des polymères techniques.

  • 1987, Atochem démarre une unité d’eau oxygénée avec Dai Nippon de 200 000 tonnes par an à Hokkaido.

  • 1988, Petrofina, Sigma Coatings crée une entreprise conjointe au Japon avec une filiale de Sumitomo, Shinto, pour produire des peintures marines et anti-corrosion.

  • 1989, Total lance la construction au Japon de deux navires de 136 000 tonnes ; sa flotte comprend huit navires totalisant 1,47 Mtpl. La flotte destinée aux produits pétroliers est de onze navires avec un port en lourd de 380 000 tonnes.

Inauguration of the oil tanker Antinea
Batême du pétrolier Antinea. DR TOTAL

 

  • 1989, Sanofi et Daiichi Seiyaku, licencié de Ticlid au Japon, signent un accord de partenariat dans le but de créer des joint-ventures en Europe et au Japon.

1990 - 1999

  • 1990, Sanofi et le Japonais Fuji Rebio signent un accord de joint-venture portant sur la commercialisation des produits de la branche Diagnostics sur le marché nippon.

  • 1991, Sanofi signe avec le Japonais Daïchi un accord pour le développement de l’automate d’immuno-analyse NDS.

  • 1992, Elf Atochem acquiert la société japonaise Akishima spécialiste des additifs pour PVC.

  • 1999, Atotech met en service un nouveau site à Singapour et une extension de son site de Koda au Japon.

2000 - 2019

  • 2002, TotalFinaElf, en association avec 8 sociétés japonaises, participe au développement d’un nouveau combustible, le DME (Dimethyl-ether), à travers sa participation dans deux sociétés DME Dev. et DME International. La première, subventionnée par le METI, a lancé la construction d’une usine pilote de 100t/j sur l’île de Hokkaido, l’autre étudie la faisabilité d’une unité commerciale et évalue le marché potentiel du DME comme combustible en Asie.

  • 2003, Total met en service une usine pilote de production de diméthyléther.

  • 2008, Total inaugure une usine de production de DME située à Niigata sur l’île de Honshu d’une capacité de 80 kt/an. 

 

DME plant of Niigata
Usine DME de Niigata. DR TOTAL

 

  • 2011,  Total signe un contrat de vente de GNL avec Inpex. Au titre de cet accord, Total livrera à Inpex 0,2 Mt/an de GNL pendant 15 ans.

  • 2016, TOTAL a engagé l’acquisition via Total Solar de projets développés par SunPower au Japon.

 

Solar fields of Total Solar in Japan
Champ d'énergie solaire de Total Solar au Japon. DR TOTAL