Russie

1923

Première relation commerciale entre Purfina et la Russie

1991

Elf crée la JV Frasmo

1995

Total signe un Contrat de Partage de la Production portant sur le gisement de Kharyaga

2002

TotalFinaElf conclut un accord de coopération avec Yukos pour l’exploration et le développement de la zone de grands fonds de Shatsky

2003

Accords de partenariat avec Rosneft et Yukos pour explorer des permis en mer Noire russe

2007

Total et Gazprom signent un accord de coopération portant sur Shtokman

2019

En partenariat avec Novatek, participation dans Arctic LNG

Si l'histoire de Purfina en Russie débute en 1923, c'est réellement depuis 1991 que le Groupe est présent en Russie via la joint-venture Frasmo.

 

1923 - 1950

  • 1923, en mars, Purfina concrétise par des contrats d’approvisionnement une relation commerciale avec la Russie soviétique, qui avait été engagée un an auparavant et permettait la fourniture de pétrole lampant et d’huiles de graissage au site d’Anvers.

  • 1928, novembre, Petrofina crée Pétronaphte, chargée de l’importation de brut russe.

1951 - 1999

  • 1990, Elf crée la joint-venture Frasmo (Franco Sovietic Marine Oil) pour le blending et la distribution des huiles marine en Russie. Cette JV est le vingt-sixième partenaire de la SLEA pour le commerce des lubrifiants Elf.

  • 1994,  Coates prend un intérêt de 25% dans le principal producteur d’encres de Russie.

  • 1995, Total signe un Contrat de Partage de la Production (PSC) portant sur le gisement de Kharyaga.

Signature d'un contrat de partage de production avec la Fédération de Russie
Signature d'un contrat de partage de production avec la Fédération de Russie - DR Total

 

  • 1998, Elf vend ses actifs en Russie et cède à Neste sa participation dans l’association prévue pour développer le champ Shapkino Sud.

  • 1999, Totalfina démarre la production de Kharyaga.

Début de la production à Kharyaga
Début de la production du champ de Kharyaga. ©Petronio Roberto - Total

 

2000 - 2019

  • 2002, TotalFinaElf conclut un accord de coopération avec Yukos pour l’exploration et le développement de la zone de grands fonds de Shatsky, en mer Noire. Une campagne sismique 2D est réalisée. TotalFinaElf signe un accord en mai avec Anglo Siberian Oil Company pour prendre une participation sur le gisement de Vankor, en Sibérie, ainsi qu’une option d’entrée sur le permis voisin de Vankor Nord.

  • 2003, en juin, Total renouvelle un accord de coopération technique et scientifique avec l’Académie Polaire d’État de Saint-Pétersbourg. Total signe deux accords de partenariat 50/50 avec Rosneft et Yukos pour explorer des permis en mer profonde en mer Noire russe. Total s’associe à parts égales avec Yukos pour l’exploration de la zone de Shatsky par des profondeurs comprises entre 1 500 et 2 000 mètres d’eau.Total s’associe à Rosneft pour l’exploration de la zone de Tuapse. Le permis d’exploration est obtenu en août.

  • 2004, le différend contractuel entre la Fédération de Russie et Total au sujet du contrat de partage de production fait l’objet de discussions entre les parties. En mer Noire, les premiers résultats techniques sur la zone de Shatsky conduisent le Groupe à se retirer du permis.

  • 2005, Total et la Fédération de Russie résolvent par un accord amiable un différend portant sur l’application du contrat de partage de production. Total se retire du permis de Tuapse.

  • 2007, en juillet, Total et Gazprom signent un accord de coopération portant sur la première phase de développement du gisement de gaz et de condensats de Shtokman pour concevoir, construire, financer et opérer les futures installations. Cette première phase prévoit la production de 23,7 Gm3 /an de gaz naturel, dont environ 50% sont destinés à l’usine GNL d’une capacité de 7,5 Mt/an. Sur le champ de Kharyaga, le plan de développement de la phase 3 qui vise un plateau de production à 30 kbep/j en 100% à l’horizon 2011 est approuvé en décembre.

  • 2009, en décembre, Total finalise l’acquisition auprès de Novatek d’une participation de 49% dans Terneftegas, qui détient une licence de développement et de production sur le gisement onshore de Termokarstovoye. Ce gisement de gaz et condensats est situé dans la région des Yamalo-Nenets. En octobre, Total signe un accord établissant les principes de coopération avec la société KazMunaiGas (KMG) pour le développement du champ de gaz à condensats de Khvalynskoye, situé à la frontière russo-kazakhe dans l’offshore conventionnel de la mer Caspienne (sous juridiction russe). Aux termes de cet accord, Total prévoit d’acquérir une participation de 17% sur la part de KMG.

Russie
DR Total
  • 2011, le 2 mars, Total et Novatek signent deux accords de principe, d'après lesquels Total devient, avec une participation de 20%, le partenaire de référence du projet Yamal LNG lancé par Novatek qui conserve 51% de ce projet. Total  devient actionnaire de Novatek à hauteur de 12,08% avec l’intention des deux parties que Total augmente sa participation à 15% sous 12 mois et à 19,40% sous 36 mois.

LNG Yamal Project. ©Thierry Gonzalez - Total
Projet LNG Yamal. ©Thierry Gonzalez - Total
  • 2015, le champ Termokarstovoye entre en production. C’est un gisement onshore de gaz et de condensats situé dans la région des Yamalo-Nenets. Il est opéré par la ZAO Terneftegas, joint venture entre Novatek (51%) et Total (49%).

Termokarstovoye onshore field. ©Pavel Kotlyar - Total
Champ onshore de Termokarstovoye. ©Pavel Kotlyar - Total
  • 2016, en août Total cède un intérêt de 20% dans le champ de Kharyaga (ramenant ainsi sa participation à 20%) et transfère l’operatorship du champ à l’acquéreur, Zarubezhnef.

Kharyaga field. ©Marc Roussel - Total
Champ de Kharyaga. ©Marc Roussel - Total
  • 2018, en mai Total signe avec Novatek un accord en vue d’une prise de participation dans Arctic LNG 2, le nouveau projet géant de GNL promu par Novatek. L’accord prévoit l’acquisition par Total d’une participation directe de 10%. La prise de participation est effective à la suite de la signature des contrats finaux en mars 2019.