Tunisie

1931

Création du Syndicat d’études et de recherches en Tunisie auquel la CFP participe

1947

Création de la filiale tunisienne Marketing de Petrofina

1948

Ouverture d’une filiale SAPM (Société algérienne des pétroles Mory) détenue à 50% par la CFP

1965

Création de la filiale SNPA Aquitaine-Tunisie

Les débuts de l’histoire du groupe Total en Tunisie remontent à 1931, année de la création du Syndicat d’études et de recherches en Tunisie, sous les auspices de l’ONCL, auquel la CFP participe, de même que les autorités françaises en Tunisie. Le bilan en termes de découverte est nul jusqu’en 1948.

 

1931 - 1955

Amont

  • 1948, Les premiers indices de gaz sont découverts à Cap Bon.  
Hydrocarbons map researches
Carte des recherches en hydrocarbures - DR Total

 

  • 1949, le Syndicat d’études et de recherches en Tunisie est transformé en société, la SEREPT. La CFP en prend 12 % et le BRP 58%. La nouvelle société reçoit une vaste concession de 40 000 km2
  • 1951 la SEREPT confirme la découverte de Cap Bon. et approvisionne Tunis.
  • 1954, Mise en production du gisement de gaz de Cap Bon qui approvisionne la ville de Tunis par un gazoduc.

 

Aval 

  • 1948, L’Omnium français de pétrole crée une filiale dans le pays, de même que la SAPM (Société algérienne des pétroles Mory). En 1947 Petrofina a constitué une filiale de marketing. Tout cela va se traduire par la construction d’un dépôt pétrolier à Sfax.

1956 - 1979

Amont

  • 1960, ouverture du pipe In Amenas la Skhira dont la SNPA est l’actionnaire principal.
  • 1963, la SNPA demande deux permis (Gages et Hammamet), puis un autre en 1964
  • 1965, la SNPA constitue une filiale, Aquitaine-Tunisie qui découvre le champ de Douleb en 1966, mis en production en 1968 (5 kbj).
  • 1970, découverte du champs d’Ashtart par Aquitaine-Tunisie.
  • 1971 – 1972, La CFTP (Compagnie franco-tunisienne des pétroles) que Total a constituée en application d’un accord avec l’État, découvre le champs de Sidi al Itayem puis de Sidi Behara.
  • 1972, Création de la SEPEG (Société d’exploitation pétrolière de Gabes oriental) en Tunisie avec Aquitaine Tunisie (30% op.), l’Erap (30 %), la CFP (20%) et l’AGIP (20%). Elle reçoit un permis offshore.
  • 1973, Ashtart est mis en production et en deux ans la production de la SNPA passe de 3 à 25 kbj en part propre (la CFP : 4,3 en 1975).
Inauguration plaque of the Ashtart deposit
Plaque d'inauguration du gisement d'Ashtart - DR Total

 

  • 1977, Petrofina entre sur un nouveau permis en Tunisie. Elf développe le champs de Miskar.
  • 1978, Total lance une nouvelle campagne d’exploration en Tunisie et réévalue à la hausse des réserves de Sidi al Itayem.
Drilling helper in Sidi El Itayem
Mât de forage sur le champs de Sidi El Itayem. ©Odinet Michel - Total

Aval

  • 1960, Purfina tunisienne et l'Omnium tunisien des pétroles s'associent par un protocole d’échange et de participations en créant pour la gestion de ces sociétés une organisation commune aux deux groupes : Total Tunisie.

1980 - 1989

Amont

  • 1980, Elf obtient de Nouveaux permis en Tunisie et La CFP obtient le permis de Cap Bon Kelibia et découvre le champs de Ras Shukheir.
  • Petites découvertes intéressant Petrofina en Tunisie
  • 1982, Découverte du champ de gaz de Jugurtha par Elf-Aquitaine.
  • 1982, Total met fin à l’exploitation du permis de Cap Bon Hamamet en Tunisie par suite de forages d’exploration décevants.
  • 1983, Elf obtient le permis Kairouan Nord en Tunisie et découvre Cosmos Sud 1 (huile, offshore).
  • 1985, Total rend des permis en Tunisie
  • 1986, Elf Aquitaine réduit sa participation dans Trapsa, la société qui exploite l’oléoduc vers La Skirra en Tunisie, de 65 à 50%.
  • 1987, Elf conduit quatre forages d’exploration et baisse sa participation dans Trapsa, de 50 à 35%.
  • 1988, Découverte du champs de Essaouia par Elf-Aquitaine.
  • 1989, augmentation de la production du champ d’Ashtart (Elf) grâce à la mise en service de nouveaux puits.
Platforms on the Ashtart field
Plateformes sur le champs d'Ashtart - DR Total

Aval

  • 1980, L’activité se développe, l’ensemble détient 15,6 % de part de marché essence, 12,8 pour le diesel et possède 127 stations-service.
  • 1987, Elf France signe avec la Société tunisienne des industries du raffinage un contrat d’étude pour la réorganisation des services techniques et de gestion de la raffinerie de Bizerte.

1990 - 2019

Amont

  • 1990, mise en production du champ d’Essaouira (Elf 9%). Elf se voit attribuer pour trois ans la concession de Yasmin (permis de Cap Bon).
  • 1997,  Elf Aquitaine cède sa filiale dans le cadre de la rationalisation de ses actifs. Total et Petrofina (qui a participé à quelques permis) sont déjà sortis.
  • 2018 : Total Tunisie fête ses 70 ans