IT - Digital, Ressources humaines, Personnalités | - France, Monde

Aborder les sujets avec un prisme différent

J’ai rejoint le groupe Total en 2003 après une première expérience dans le conseil en stratégie. Diplômée d’une école de commerce – l’ESC Reims – complétée par un master Conseil en Organisation et Stratégie à l’EM Lyon, je fais partie d’une espèce en minorité dans la maison, « les non-ingénieurs ». Mon arrivée a été assez déroutante… Il se trouve que le poste marketing auquel j’avais postulé et pour lequel j’avais été retenue, a été pourvu en interne pendant mon préavis, quelques semaines avant ma prise de poste… Du coup les Ressources Humaines m’ont orientée vers une toute autre fonction… Je me suis retrouvée en terre totalement inconnue, l’IT, sans aucune connaissance dans ce domaine, en charge des offres de services internes et des conventions de service entre l’IT et ses clients. Heureusement que j’aime les défis ! J’ai pris les choses du bon côté, j’ai appréhendé le sujet avec un œil neuf et l’envie d’améliorer l’image de l’IT qui trainait une renommée « d’empêcheur d’avancer ». J’ai mis en place les premiers contrats de services avec des engagements de prise en compte des appels, d’accompagnement des clients et de résolutions des incidents de nos utilisateurs… Et aussi, une communication sur les droits et devoirs des clients en interne. Un vrai changement !

Développer le travail collaboratif, réinventer la mobilité

Trois ans plus tard, Microsoft lançait Sharepoint et cherchait des grands comptes en Europe pour faire des tests. J’ai alors été chargée d’explorer, de tester des utilisations, de voir comment cet outil pouvait améliorer le travail collaboratif chez Total…une première en Europe ! Une mission sur un an avant de rejoindre le projet Perspectives 2008. Un autre challenge : harmoniser le modèle de gestion de l’informatique (modes opératoires, procédés, outils…) de tous les sièges et filiales du Groupe. Un immense défi où tout était à inventer pour améliorer l’efficacité de l’informatique du Groupe… La bonne nouvelle, c’est que l’organisation sur nous avions dessinée est encore d’actualité ! 

En 2010, après une pause pour congé maternité, le DSI du Groupe m’a proposé de « réinventer la mobilité », c’est-à-dire d’optimiser les conditions de travail des collaborateurs en déplacement, dans des hubs ou en télétravail, avec un ordinateur et un téléphone mobile. Nous avions des faiblesses en matière de mobilité : les coûts de maintenance des smartphones très élevés et un niveau de sécurité trop bas, des difficultés de communication à l’étranger… L’IPhone découvert en Asie, puis l’arrivée de l’IPad, ont permis de changer la donne. Un tournant pour le travail à distance et la sécurisation des données. En quelques mois, les coûts de maintenance ont été divisés par cinquante…

J’ai eu ensuite la chance de plancher sur l’impact de la création des branches MS (Marketing & Services) et RC (Raffinage & Chimie) sur l’IT (data centers, liaisons télécoms, tarification des services tout était à « couper en deux »). En 10 ans l’IT a vécu une réelle mutation et je sentais que je manquais de bases techniques pour réellement comprendre les problématiques de plus en plus complexes que je devais adresser :  Soit je me formais, soit je partais…

Je dois dire que j’ai toujours été étonnée par les responsabilités qui m’ont été données. Je crois que le Groupe a toujours eu plus d’ambition pour moi que je n’en avais moi-même… Peut-être parce que j’avais réussi à m’en sortir à l’IT sans formation technique, en prouvant que l’on peut aborder les problématiques avec un prisme plus organisationnel.

De l’IT à l’innovation, en passant par la formation

Le Directeur de la Formation de la branche Marketing Services cherchait quelqu’un pour faire de l’ingénierie de formation sur des sujets techniques… Banco ! J’ai lancé le MOOC « Innover et entreprendre dans un monde numérique » avec Télécom ParisTech. Ensuite, j’ai imaginé avec Christine Halliot, directrice de l’innovation pour MS, un serious game, Play INN, destiné à sensibiliser 32 000 collaborateurs à l’innovation, dans 134 pays et en 19 langues  ! Nous avons atteint un objectif de 85 % de complétion auprès des collaborateurs du MS.

Avec la création de Total Global Services (TGS), j’ai intégré Total Learning Solution et ai été en charge de la formation des stratèges du Groupe. Il fallait que leurs outils  - les supports marketing de la Direction Stratégie du MS (Marketing & Services) comme les modèles économiques de la Direction Stratégie de l’EP (Exploration & Production) - soient utilisables en  filiales.

Après ces multiples expériences, j’arrivais au bout d’un cycle, je ne voyais pas trop de perspectives s’ouvrir dans le groupe… J’ai commencé à actionner mes réseaux, contacter des chasseurs de tête… Prête à quitter Total pour d’autres horizons. Le jour où j’ai voulu déposer ma démission, les RH m’ont demandé 15 jours de délai de réflexion et m’ont organisé 14 rencontres d’une heure avec des dirigeants du groupe pour échanger sur ma carrière. A l’issue de ces entretiens, on m’a proposé trois postes, dont la Direction de l’Innovation de la branche Gaz Renewables & Power (GRP) qui m’a immédiatement séduite !

J’ai eu raison de bousculer une fois de plus le système… J’ai pu rebondir sur cette très belle fonction, porteuse de sens dans un contexte de volonté de réduction de notre empreinte environnementale !

Accélérer la transformation du Groupe, réduire son empreinte environnementale

Mon job aujourd’hui ? Favoriser l’éclosion des projets disruptifs, s’assurer que l’on prépare l’avenir. L’innovation est inscrite dans l’ADN de Gaz Renewables & Power (GRP). Je suis là pour accélérer le time to market en proposant, en fonction des besoins des intrapreneurs ou des projets, un budget, une compétence, une mise en relation avec la R&D ou des parties prenantes externes. Mon objectif est de lever les freins et protéger l’innovation en déclenchant les brevet… GRP a une façon d’aborder les sujets très différente du reste du Groupe, on ne vend ni huile, ni gaz. Notre problématique, c’est l’accès aux marchés pour nos projets solaires, éoliens, c’est la rétention de nos clients électricité mais aussi la connaissance par le marché de nos produits Saft par exemple… Il faut donner de la visibilité aux projets de toutes ces PME que nous avons rachetées (Direct Energie, Saft…).

Depuis novembre 2018, j’ai aussi la responsabilité du programme Total Eco Solutions porté par GRP qui irrigue tout le Groupe. L’idée est d’industrialiser la réduction de l’empreinte environnementale et sanitaire de nos produits, services et procédés. Mon objectif est de faire de la réduction de notre empreinte un outil marketing, un différenciant vis-à-vis de nos concurrents et un moyen de mutation du Groupe.

En 2017, Patrick Pouyanné a souhaité booster cette initiative, des parties prenantes externes ont rejoint la réflexion pour nous aider à penser la transformation, ainsi que des experts (carbone, cycle de vie, recyclabilité, engagement développement durable). Toutes les branches sont autour de la table. Je pousse une nouvelle méthodologie d’innovation « Innovation Facteur 4, » pour développer des solutions à faible impact environnemental dans nos activités. Je réfléchis aussi à la création d’un lieu d’éco-innovation ou d’éco-design en partenariat avec Greenflex, afin d’aider les branches qui ont besoin de se transformer… La motivation est forte, ainsi l’EP (Exploration-Production) s’est portée volontaire pour tester la grille d’évaluation de ses eco-impacts et la méthode sur la thématique des Procédés de Sismique Marine. On ressent du côté des collaborateurs un vrai enthousiasme pour ce projet, lié à la lassitude d’être stigmatisés comme des « pollueurs », avec la volonté de s’impliquer dans une transformation en profondeur pour réduire l’empreinte environnementale. Pour moi, c’est le poste le plus intéressant du Groupe !

One Total, our values
Esprit pionnier, Goût de la performance

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages