Personnalités | - Belgique

Albéric Maistriau - Administrateur de Petrofina

Né à Mons le 7 novembre 1900. Mort à Bruxelles le 26 mars 1960. Fils du bourgmestre de Mons Victor Maistriau. Volontaire de guerre en 1917. École polytechnique de l’université de Bruxelles. Ingénieur civil des mines en 1923, ingénieur électricien de l’École polytechnique de Mons en 1924.  Entre à la Société d’électricité et de traction où il reste jusqu’en 1930. Entre ensuite à la Société des pieux Franki (en réalité la Compagnie internationale des pieux armés Frankignoul, société fondée en 1911, inventrice du « pieu battu », qui connut un succès international après la Guerre, liquidée en 1998). Après avoir épousé une nièce des frères Carlier, il entre à la Compagnie d’Anvers en 1938 qui le charge des dossiers techniques de la Concordia et de Forfina, une société du groupe Petrofina chargée de gestion forestière ; il est nommé administrateur de Petrofina. En mai 1940, avec Laurent Wolters, il signe l’accord qui prévoit la remise des actions Concordia de Petrofina à la France. Mais à la fin de l’année, avec Laurent Meeus, il signe le contrat de cession de toutes les actions Concordia à la Deutsche Bank. Il est auxiliaire du réseau de renseignement Clarence dès septembre 1940. Fin 1943, sous le nom de code Hotton, il devient le responsable du service de sabotage de l’Armée secrète. Entendu dès février 1945 dans l’enquête sur la Banque d’émission, il est inculpé en juin et condamné à trois ans de prison le 26 janvier 1946, peine confirmée en appel le 21 juin suivant, mais une ordonnance de non-lieu fut prononcée en mai 1949. Lui-même fut réhabilité le 15 octobre 1957.

One Total, our values
Esprit pionnier

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages