Marques | - France

Desmarais et la création de la Compagnie Française de Raffinage (Livre Desmarais Frères 1861-1961 - extraits)

Au début de l'année 1928, Desmarais Frères a pris l'initiative d'une consultation générale parmi les différents distributeurs, actionnaires de la Compagnie Française des Pétroles.L'idée consistait à créer une association coopérative entre l'organisme de raffinage et les sociétés distributrices ayant leurs activités en France, pour assurer des débouchés aux produits finis, issus du brut dont la CFP allait disposer.Robert Cayrol se fit auprès de ses collègues le porte-parole de la politique qu'il estimait seule capable de répondre aux objectifs d'une industrie nationale. Il estimait que le premier devoir des distributeurs indépendants, actionnaires de la CFP, devait être d'aider à son développement pour en faire une sorte de troisième force entre les deux blocs Standard et Royal Dutch.L'engagement qu'il recommandait aux actionnaires de la CFP, en vue de maintenir l'équilibre entre les deux groupes français et étrangers, pouvait être de nature différente. Exclusif, il signifiait l'association sans restriction, dans laquelle le producteur renonce à la distribution et le distributeur à la production : c'était la position adoptée par Desmarais Frères qui abandonnait son activité de raffineur.La Compagnie Française de Raffinage se constitua au début de 1929. La majorité du capital était détenu par la CFP (55%) et l'Etat (10%) ; le reste étant partagé entre les six sociétés distributrices qui avaient accepté de renoncer à leur propre raffinage. Parmi ces dernières, Desmarais Frères apporta la souscription la plus importante (18,70%). Dans le courant de l'année, la CFR passa des conventions avec chacune de ces 6 sociétés, dites "adhérentes", qui consacrèrent l'exclusivité réciproque des activités ainsi que de l'égalité de traitement. Assortie de ces accords avec les distributeurs et les conventions passées entre l'Etat et la CFP, la création de la CFR respectait les intérêts des sociétés françaises indépendantes et sauvegardait l'intérêt public par la participation de l'Etat

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages