Vie de la société | - France

Femmes en géoscience : entre solidarité et transmission de savoir

Travailler en tant que femme dans une société constituée principalement d’hommes engendre forcément un esprit de solidarité , qui s’exprime de diverses façons et qui n’exclue pas du tout nos collègues masculins. Un des aspects de la solidarité les plus pertinents et les plus positifs pour le bien des personnes et de l’entreprise s’exprime par la transmission du savoir, savoir-faire technique d’abord, et connaissance des codes et usages de l’entreprise. Dans toute ma vie professionnelle, j’ai fait le constat que les femmes savent pratiquer cette valeur de solidarité au quotidien au sein des entités techniques. Nous devons nous épauler dans cet univers majoritairement masculin, et le fait d’être unies ne nous met nullement en opposition avec nos collègues masculins ; au contraire, cela permet de développer aussi la solidarité avec eux.  

Lorsque j’ai été embauchée par Elf en 1984, très peu de femmes travaillaient dans le domaine des géosciences. J’ai ressenti quelquefois  une appréhension de la part de mes ainées en voyant arriver toute une génération de jeunes diplômées. Les femmes avaient  dû se battre, ont lutté pour leurs droits au travail, et cela avait engendré un esprit de compétition vis-à-vis de leurs collègues masculins, qui s’est fait sentir aussi lorsqu’elles ont vu une nouvelle génération de femmes arriver. Cet esprit de compétition pouvait quelquefois se traduire par un frein à la transmission du savoir. Or le savoir et le savoir-faire sont deux notions  fondamentales pour bien conduire nos activités en Géosciences. Il a donc fallu pour certaines d’entre elles un temps d’adaptation. Petit à petit les femmes ont commencé à devenir plus nombreuses au sein du Groupe et nous avons véritablement créé cet esprit de solidarité  intergénérationnel à tous les niveaux.

Aujourd’hui, les femmes se sentent bien intégrées dans le monde de l’entreprise, elles savent très bien gérer leur vie professionnelle et s’adapter aux contraintes quel qu’elles soient. Si je pouvais donner quelques clés pour se sentir bien et pour progresser professionnellement, c’est celle d’être toujours en accord avec soi-même, de favoriser la transversalité, et d’avoir un comportement solidaire ; c’est le meilleur moyen pour favoriser les échanges et augmenter son savoir et son efficacité.

Le Groupe Total prend le bon chemin dans la féminisation des équipes. Il faut aller plus loin et être vigilant à ce que les femmes soient traitées de manière 100% équitable. Elles sont tout à fait adaptées aux postes qui leur sont confiés, très performantes pour mener plusieurs projets en parallèles, souvent complémentaires et toujours solidaires avec leurs collègues masculins.

One Total, our values
Force de la solidarité

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages