Personnalités | - France

Jean Féger - Directeur général adjoint de la SNPA

École alsacienne (Paris). École polytechnique (X31). Officier du Génie pendant la Seconde Guerre mondiale, puis instructeur à l’École de cavalerie de Saumur. Entré à la SNPA en 1943. Jean Féger arrive à Lavelanet puis à Pau le 1er mai 1945. Il est l’un des découvreurs de Lacq en 1951, à la suite de quoi il met toute son énergie pour que la Société parvienne à exploiter ce gisement, alors le plus grand d’Europe, et en maîtrise les complexités, notamment la présence abondante d’H2S. Il joue un rôle majeur dans la mise en place des installations d’exploitation, dans les négociations avec les populations locales et les institutions publiques. Directeur général adjoint de l’exploration et de la production en 1960. Directeur général adjoint de la SNPA et membre du comité exécutif de l’ERAP. Quitte le Groupe au moment du rapprochement ERAP-SNPA (1976). Il s’est également beaucoup impliqué pour le développement du bassin de l’Adour. André Bouillot considérait que l’un des facteurs de réussite du développement de la SNPA avait été la constitution par Jean Féger d’une équipe de professionnels du forage de premier plan (« il faut vingt ans pour former de la maîtrise »). Mort en 1987.

One Total, our values
Esprit pionnier, Goût de la performance, Force de la solidarité

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages