Exploration - Production | - France

La montre, la montre...

Comment être sûr que le forage suit la bonne trajectoire ? Ce qui est simple dans un puits vertical l'est beaucoup moins quand on s'approche de l'horizontale. En 1981, nous n'avions pas de capteurs reliés à des ordinateurs...Il fallait faire avec les moyens du bord. Le seul outil dont nous disposions était un photo clinomètre-compas ou Magnetic Single Shot, une sorte de mini appareil-photo muni d'une boussole. Pour vérifier la direction et l'inclinaison, il fallait arrêter le forage, lancer et pomper le Magnetic Single Shot au fond du puits, prendre une "photo", remonter l'appareil avec un câble et lire le négatif pour voir la position de l'aiguille...Cela prenait au minimum une heure à chaque fois ! Une minuterie, réglée avant la descente dans les tiges de forage, commandait le délai d'allumage et le temps d'exposition du film...En général, cette mission revenait au chef foreur qui orchestrait soigneusement chaque étape en criant "la montre, la montre..." par peur d'un déclenchement en cours de route ! Les premiers puits ont été forés de cette façon artisanale, jusqu'à l'utilisation du MWD (Measurement While Drilling), dont Elf Aquitaine a d'ailleurs été l'un des pionniers.

 

Extrait du livre Forage Horizontal, histoire d'une révolution industrielle (2016).  Commandez le livre gratuitement en nous écrivant à l'adresse suivante : wiki.total@total.com 

One Total, our values
Esprit pionnier, Goût de la performance

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages