Carburants routiers | - France

L’histoire des additifs carburants

Depuis les débuts de l’automobile, les compagnies pétrolières ont toujours eu le souci d’adapter les carburants aux besoins du marché. Elles ont donc eu recours aux additifs pour améliorer la qualité des bases carburants en raffinerie et accroître les performances de leurs produits.  

L‘histoire des additifs carburants débute pendant la première guerre mondiale lorsque la société General Motors cherche à réduire la tendance aux cliquetis des moteurs essence. A cette époque, les phénomènes d’auto-allumage sont fréquents et très destructeurs pour les moteurs. En 1921, les chercheurs T. Midgley et Th-A. Boyd découvrent les propriétés anti-détonnantes remarquables du plomb tétraéthyle.

En 1923, l'US Air Force adopte pour ses avions les alkyles de plomb déjà utilisés dans les essences des voitures. Ce sera au tour de l'Europe quelques années plus tard. Après plusieurs dizaines d’années d’utilisation, les alkyles de plomb seront finalement abandonnés (en premier aux Etats-Unis, à partir des années 1970) pour être remplacés par des bases carburants de meilleure qualité, produites en raffineries. L’industrie des additifs est née.

A la fin des années 40,  les inhibiteurs de givre sont la réponse des chercheurs aux problèmes rencontrés par les chauffeurs de taxi pendant les journées froides et humides. La première solution (utilisation d'alcools) est vite remplacée par des agents, dits filmogènes, dont la propriété principale, la détergence, va devenir de première importance.

Les premiers additifs gazoles n’apparaissent vraiment qu’au début des années 1960, avec la commercialisation des technologies diesel. On trouve notamment les améliorants de filtrabilité qui empêchent la cristallisation des paraffines et le figeage du gazole à basse température, mais aussi, comme pour les technologies essences, des détergents pour garantir la propreté des moteurs.

Ainsi, depuis le développement spectaculaire de l’automobile au début du siècle, les pétroliers ont toujours eu le souci d’adapter la quantité et la qualité des carburants aux besoins du marché,  grâce à la  reformulation et l’amélioration de la qualité des bases carburants en raffinerie (unités de conversion , d’hydrotraitement…) et à l’utilisation d’additifs de spécification.

 

One Total, our values
Esprit pionnier, Goût de la performance
Mots-clés
Carburant

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages