Vie de la société | - Total France

Quand le petit Fina est pris en sandwich entre le gros Total et le gros Elf...

3 questions… sur les fusions TOTAL FINA & ELF…

Quelle activité exerciez-vous au moment des fusions et au sein de quelles entités ?

Je suis un ancien Fina. Plus précisément, je travaillais dans l’activité lubrifiants de Fina France, à Rueil Malmaison. Quand je suis entré dans la société en 1984, mes collègues me disaient qu’on serait repris un jour par Elf, qui était d’ailleurs actionnaire de Fina. J’ai appris la première fusion entre Total et Fina à la radio un lundi matin, le 2 décembre 1998. J’étais au volant en direction de Rueil, où j’allais travailler. Et là, surprise ! Car on ne s’attendait pas à Total. En tant que Français, je voyais naturellement cette fusion d’un meilleur œil que la plupart de mes collègues belges…

La deuxième fusion a été elle aussi une surprise, car on n’imaginait pas que Total ferait aussi rapidement une offre vers Elf. Les deux entités étaient concurrentes, avec des cultures d’entreprise assez différentes, bref tout cela ne paraissait pas évident. Les anciens de Fina étaient plus en position d’observateurs, on comptait un peu les points, tandis que les équipes de Elf et Total se regardaient plus frontalement, mais on voit qu’après 20 ans ce ne sont plus que de vieux souvenirs et que ce mixage a été très bénéfique.

 

Quels sont les défis que vous aviez anticipés et qui se sont révélés simples à gérer et, inversement, quelles sont les difficultés inattendues qui ont surgi en cours de projet ?

Tout a été bien anticipé, notamment la construction des nouvelles équipes, la répartition des secteurs, etc. Tout cela s’est fait dans la souplesse et l’efficacité… à de rares exceptions ! Pour ma part, je me suis retrouvé avec une équipe à diriger. Je suis donc allé voir chaque membre de ma nouvelle équipe pour mieux faire connaissance et discuter en particulier de l’organisation. J’ai proposé à chacun qu’on se tutoie et à chaque fois, la réponse a été oui. À l’exception d’une personne qui m’a dit qu’elle souhaitait qu’on s’en tienne au vouvoiement et qu’elle ne me considérait pas comme son chef, puisqu’elle venait de Total et ne pouvait donc être commandée par un Fina. Sur le coup, ça surprend ! Mais les choses ont fini par s’arranger.

 

Quel est le souvenir le plus marquant que vous conservez de cette période ?

Une anecdote m’est revenue… Juste après l’annonce de la deuxième fusion avec Elf, je discutais avec mon patron qui me dit : « Marc, dans cette fusion, le petit Fina est pris en sandwich entre le gros Total et le gros Elf…» Je lui ai fait valoir que, dans un sandwich « c’est ce qui est au milieu qui en fait toute la saveur ! »

One Total, our values
Respect de l'autre, Esprit pionnier, Goût de la performance, Force de la solidarité

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

comment-outline Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

comment-outline Participer à la galerie de témoignages