Exploration - Production | - Angola

Un forage à l’horizontale de 3000 m sous la mer, au large du Cabinda en Angola. C’était notre idée !

Lorsque les études préliminaires du projet Angola LNG débutèrent, le transport du gaz associé du Bloc 14, au Cabinda, vers le futur site de l’usine, apparut comme un défi majeur ! Un gazoduc terrestre aurait été trop risqué sur le plan politique, tandis qu’un tracé sous-marin devait traverser le canyon sous-marin du fleuve Zaïre. Le sujet arriva aux oreilles du responsable des études d’avant-projet à la division Forage-Puits, Thierry Delahaye, mon chef à cette époque. Nous avions récemment fini une campagne de forage horizontaux en Terre de Feu, avec plusieurs records mondiaux à la clé, dont un puits de plus de 10 km de long, et l’idée de faire un puits horizontal de 3000m sous le fond de la mer ne nous semblait pas trop compliquée.

Même si cette idée était complètement iconoclaste, nous l’avons poussée et concrétisée sous la forme d’un memo de 3 pages envoyé au représentant technique de Total dans la joint-venture (opérée par Chevron). Quelques mois plus tard, ce dernier revint nous demander plus de détails, que nous lui fournîmes…

Puis, plus rien pendant des années, jusqu’à ce que Chevron commence, en 2009, à communiquer sur le projet, qui fut finalement réalisé entre 2014 et 2016… près de 15 ans après notre premier memo !

De mon point de vue, ce fut comme si nous avions rêvé d’envoyer une fusée sur la Lune, et de voir ce rêve devenir réalité. Un second forage est prévu en 2020… Peut-être voyons-nous l’émergence d’un nouveau concept standard de l’industrie ? 

One Total, our values
Esprit pionnier

Commentaires

Pour commenter ce témoignage, connectez-vous ou créez un compte.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec ce témoignage ?

Compléter ce témoignage

Vous avez également contribué à l’Histoire de Total ? Partagez votre témoignage !

Participer à la galerie de témoignages